UNE QUESTION ? UN CONSEIL ?
+33 (0) 1 60 81 14 68


Le vitrail Tiffany

Cette dénomination désigne une technique d’assemblage de verre inventée par l’artiste américain Louis Comfort Tiffany (1848-1933) qui a exploré tout le domaine verrier, de l’art du vitrail à celui de la mosaïque en passant par la fabrication et l’invention de verre à vitrail et par le soufflage du verre artisanal aux multiples variétés.


Les procédés de coupe et les outils utilisés sont identiques à ceux de la méthode traditionnelle du vitrail, mais c’est l’assemblage qui diffère. En effet, suite à la coupe du verre, il faut préalablement meuler chaque pièce de verre, pour permettre une meilleure adhérence du cuivre adhésif. Chaque pièce est sertie de cette matière se présentant sous la forme d’un ruban fin et très facile à manipuler. La phase suivante est celle de l’étamage. L’étain 60/40 est préconisé pour obtenir un cordon régulier d’étain. Cette technique permet de sertir de très petites pièces de verre et si nécessaire de les monter en volume.

Historique de la technique

Tiffany a mis en œuvre cette méthode d’une plus grande souplesse que la méthode traditionnelle en particulier dans ses luminaires pour lesquels il récupérait les restes de matière première des grandes verrières. Il utilisait à l’époque des bandes de cuivre fin ; actuellement ces bandes sont adhésives, ce qui facilite le sertissage du verre avant soudure.
Par ailleurs signalons que Tiffany a été avec John La Farge l’inventeur du ” verre américain ” vers 1876, verre qui modifiera la conception du vitrail et ouvrira aux peintres-verriers Européens de vastes possibilités. Ce verre est un verre à relief, chenillé, maroquiné, ridé, plissé, moiré, souvent irisé ou opalescent.